Zoom sur Daniel Delaunay

Daniel et le dessin…

Les anciens "d’Aquarelle en Liberté" savent que lorsque je suis entré en 2013 dans l’association, je ne connaissais que peu de chose en matière d’aquarelle. En revanche, j’avais un avantage : le dessin.

Né d’une mère cantatrice et d’un père prof de musique, j’aurai dû faire carrière dans l’art musical, mais bon, faute de m’entendre avec mon père, je me suis réfugié dans le dessin et la peinture à l’âge de 12 ans.

Autodidacte ?

J’ai suivi des cours du soir, de dessin et de peinture aux Beaux-Arts, dès-lors, suis-je toujours autodidacte ? Il est des domaines où l’apprentissage vaut mieux que rester seul, quoi qu’en disent certains peintres.

Mes études principales étaient dans le domaine technique. J’y ai appris à représenter des pièces volumétriques sur des planches qui n’ont que 2 dimensions. N’est-pas ce que cherche l’artiste, à faire de façon moins technique ? Avec l’étude de la « géométrie descriptive », j’ai su comment définir des intersections entre volumes (intéressant pour dessiner une cafetière !). Tout ceci peut paraître très mathématique, mais qu’on se rassure, il n’est pas nécessaire de faire des maths pour faire un dessin représentatif.

Maintenant, j’ai plaisir à dispenser quelques conseils en matière de dessin et guider vos crayons, et partager ainsi mon expérience.

Voici en images quelques dessins différentes époques et vous pouvez retrouver quelques croquis et dessins aquarellés sur mon site https://www.danieldelaunay.com/

  • Facebook Social Icône
  • Instagram